Aménagement extérieur, étape 4 : votre espace et ses contraintes

Apres avoir dans un premier temps recherché les sensations que vous souhaitez retrouver dans votre création de jardin, puis déterminer le style ou l’ambiance que vous souhaitez. Nous avons défini vos attentes en ce qui concerne l’utilisation de ce futur aménagement paysager.

Nous allons aujourd’hui étudier votre espace à aménager et ses contraintes.

 

Prenez une feuille blanche et NOTEZ-y vos réponses ceci vous aidera pour la suite.

 

Tout d’abord quelle partie de votre jardin votre projet concerne-t-il ?

Concerne-t-il une partie ou la totalité du jardin, surface :  ….m²,

 

texte-pub-banniere-mjmt-copie-horizontal

 

Les contraintes environnementales.

Votre jardin est en interaction permanente avec son environnement, bien connaître ce dernier permettra de faire les bons choix :

La Température :

Paramètre crucial pour le choix des plantes il est avec l’exposition celui que vous devez connaître afin de faire le bon choix. Si vous êtes nouveau dans la région demandé aux voisins et regardé ce qui pousse chez eux, souvent meilleur indicateur possible.

Température Minimale hivernale : ….°C, max estivale :  …°C,

 

Ensoleillement général de l’espace :

Paramètre indispensable à connaître pour le bon choix des végétaux, un jardin plein Nord reçoit 50% d’ensoleillement en moins qu’un jardin orienté au Sud !

Nota : si votre extérieur est placé à l’ombre d’un grand arbre caduc (ex : platane) considéré le comme à l’ombre

Important /ensoleillé : plus de 3 heures de lumière directe en hiver

Moyen / Mi-ombre : moins de 3 heures de lumière directe en hiver

Faible / ombragé : quasiement pas de soleil direct en hiver

 

Qualité du sol :

La qualité et la texture du sol sont déterminantes et rédhibitoires pour le choix des plantes. Pour faire simple et sans rentrer dans les détails nous pouvons dire qu’il peut être de 3 sortes :

1=argile/calcaire/lourd

2=ordinaire/ Ph neutre

3=acide

En effet, certaines plantes sont spécifique d’un type de sol, les planter dans son jardin si le terrain ne s’y prete pas naturellement nécessitera de un regain d’effort et d’entretien. Ex : planter une plante de terre acide (hortensia, rhododendron, camellia) dans un terrain argileux, nécessitera de faire un trou très important et d’y ajouter une grande quantité de mélange acidifiant (ex : tourbe). Autrement c’est la mort rapide assurée, il est souvent plus simple de choisir les plantes tolérantes et si l’on veut vraiment en avoir une inadaptée de la mettre dans un grand pot.

Un autre critère peut rentrer en ligne de compte : le niveau d’humus. Certaines plantes, essentiellement de sous bois, nécessite un sol dit humifère, c’est-à-dire riche en éléments végétaux en cours de décomposition. Vous pourrez alors facilement compléter annuellement en mettant de grande quantité de compost et en enrichissant avant la plantation avec un terreau adapté.

 

Enfin, certaines plantes nécessitent un sol dit drainant c’est-à-dire qui de part sa nature ne va pas retenir l’eau trop longtemps, cela est le cas par exemple de nombreuses plantes méditerranéennes. Si votre sol est à l’inverse plein d’eau ou très argileux vous pourrez alors ajouter des pierres en graviers au mélange de terre lors de la plantation, celles-ci on la capacité à créer des interstices dans les quels l’eau s’écoulera.

 

 

Humidité du sol :

Comme nous venons de la voir l’humidité du sol peut être due  à la qualité du sol, mais aussi à l’environnement propre : présence de cours d’eau ou étang naturel, terrain en contre bas de collines, région humide ou à fréquentes précipitations

Zone humide :  si oui quelle surface : ………quelle ensoleillement : ………………     Zone sèche : si oui quelle surface : ………quelle ensoleillement : ……………………

Vent, embruns : précisez l’origine N, S, E, W, et la puissance : faible, moyenne, forte

Voisinage : arbre ou vue gênante ou au contraire à valoriser (ex : vue mer), à garder toujours à l’esprit :………………………………………………………………………………………….

 

Décrivez la partie concernée ……………………………………………………

Souhaitez vous conserver des éléments existants ?

Si non préciser les végétaux  ou aménagements existants à éliminer :———————————————————————————– ————————————————————

Si oui précisez les végétaux (si reconnu) ou aménagements existants à garder : ————————————————————————————————————————————————-

Dans ce cas, précisez la couleur de floraison des végétaux——————————————-

—————————————————————————————————————–

 

Apres avoir déterminé les sensations, le style ou l’ambiance que vous souhaitez, puis défini vos attentes en ce qui concerne l’utilisation de votre extérieur. nous venons enfin d’étudier votre espace à aménager et ses contraintes.

Prochaine étape : le choix des plantes.

Cette entrée a été publiée dans Actualité, avec comme mot(s)-clef(s) , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.